Sans commentaire

Morceau choisi

Ne vagabonde plus. Tu n’es plus destiné à relire tes notes, ni les histoires anciennes des Grecs et des Romains, ni les extraits de traité que tu réservais pour tes vieux jours. Hâte-toi donc au but, dis adieu aux vains espoirs et viens-toi en aide si tu te soucies de toi-même tant que c’est encore possible.

Marc Auréle – Pensées pour moi-même

 

Qu’est-ce que vous voulez ajouter à ça ?

 

6 réflexions au sujet de « Sans commentaire »

  1. Ah, l’amour de soi est difficile, se chercher, se “mètre en cause” , avoir estime de soi ,
    to be or not …. M. A à raison, il ne faut pas laisser les choses importantes pour ….
    trop tard.

  2. Le carré blanc aurait dû être une photo de la couverture du livre. Elle apparaît sur mon iPhone. Peut-être faudrait il envisager un investissement ? Ou consulter le JdC sur Ordinateur.

  3. Mais non philippe, Lorenzo plaisantait!
    Tout n est pas perdu,
    Tu reporteras des mocassins;
    Le carré blanc,: une devinette matinale?

  4. Si, j’ajoute cette citation lue ce matin dans la lettre du Figaro qui émane de Gaston Deferre, ancien maire de Marseille, candidat à l’élection présidentielle de 1969, ministre de l’intérieur lors du premier septennat de Mitterand, mari de (entre autres) Edmonde Charles-Roux, mais surtout célèbre pour s’être illustré dans le dernier duel à l’épée en France en 1967 (contre le député Ribière):
    “La nostalgie ne sert à rien. L’important est de bien utiliser le temps dont on ne peut empêcher l’écoulement.”
    Le duel avait au moins du panache autrefois!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *