Monologue intérieur I

Il est midi passé ! Il fait absolument que je l’appelle maintenant, il a une heure libre pour déjeuner, je vais pouvoir lui parler… Je dois lui donner une réponse. C’est décidé, je vais aller vivre avec lui, je vais lui dire oui. Il attend depuis hier soir. J’aurais dû lui dire oui tout de suite, ça aurait été plus gentil. Pourquoi ne l’ai-je pas fait ?

Je vais me garer là, sur livraison, et l’appeler.

Qu’est-ce que j’ai fait de mon portable ? Dans mon sac ? Il n’y est pas. Il a dû glisser par terre. Non. Je l’ai oublié ! Sur mon bureau, j’en suis sure. Quelle idiote !

Une heure déjà. Plus beaucoup de temps. Tiens, une cabine. Pas libre. Dépêche-toi. Il ne me reste plus que le bistrot d’en face. Pourquoi faut-il toujours que le téléphone soit au sous-sol ? Je vais me casser la figure à courir comme ça !

Heureusement que je connais le numéro par cœur.

Occupé, c’est bien ma chance. Qui peut-il bien appeler ? D’ailleurs c’est lui qui aurait dû me téléphoner. Pourquoi est-ce que je m’affole comme ça ? Si ça se trouve il m’a dit ça comme ça, il ne pensait pas que je lui dirais oui…

Je le rappelle quand même. Occupé encore ! Il ne m’est peut-être pas fidèle… La preuve, il passe son temps libre à téléphoner à quelqu’un d’autre ! Si je déménage, il faudra peut-être que je reparte au bout de peu de temps…

Occupé encore. J’abandonne. Je verrai bien s’il insiste. Il y aurait des inconvénients à vivre ensemble… et je suis bien dans mon deux-pièces. Le plus sûr est d’attendre… D’ailleurs il est trop tard, je dois être à l’autre bout de Paris à deux heures… Je n’ai que le temps.

MCC

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *