NOUVELLES DU FRONT – 27 NOVEMBRE 2019

LA BÊTISE AU FRONT DE TAUREAU

Nous avons, pour plaire à la brute,
Digne vassale des Démons,
Insulté ce que nous aimons
Et flatté ce qui nous rebute ;
Contristé, servile bourreau,
Le faible qu’à tort on méprise ;
Salué l’énorme bêtise,
La Bêtise au front de taureau

Mercredi 27 novembre 2019

On est mal, on est mal !

Voici un extrait de la lettre d’information quotidienne de Marc Fiorentino « MonFinancier » :

« On est très loin des objectifs de l’Accord de Paris.
La température va augmenter de 3.2° sur la planète si on n’agit pas.
Il faudrait que les émissions de gaz à effet de serre diminuent de 7.6% entre 2020 et 2030 pour revenir à la hausse prévue dans l’accord de 1.5°.
Or les émissions augmentent de 1.5% par an.
On est mal, on est mal. »

Nous venons de nous scandaliser (ou de nous esclaffer) à la nouvelle qui nous apprenait il y a quelques jours que le Quatar avait installé l’air conditionné dans certaines de ses rues, notamment pour rendre supportables aux consommateurs les terrasses de café. C’est vrai qu’il y a de quoi se scandaliser (ou s’esclaffer) devant tant d’émissions de gaz à effet de serre et tant de gâchis d’énergie.

C’est pas en France qu’on verrait des trucs comme ça.

Chez nous, on se contente de chauffer les terrasses extérieures des cafés pour permettre aux fumeurs d’entretenir leur cancer sans risquer de s’enrhumer.

C’est quand même pas pareil.

3 réflexions au sujet de « NOUVELLES DU FRONT – 27 NOVEMBRE 2019 »

  1. Oui, des brumisateurs, on en vend en été dans tous les Darty & Co de France, Navarre et DOM-TOM.
    Je ne croyais pas à cette ineptie d’enfant gâté, alors j’ai pensé aux brumisateurs de trottoir que je fréquentais à KL, ville étouffante en été, surtout pour un expat. normand.

    J’ai bien noté ta correction et t’en remercie.

  2. Des brumisateurs, on en voit certes sur les terrasses chics de K.L. mais aussi d’Athènes, de Berlin, de Beyrouth, de Bratislava, Carpentras, Dijon, Espalion, Fort de France, Guéret (dans la Creuse) ainsi que de Vienne, Washington, Xanadu et Zuydcoote.
    On dit même que le conseil municipal de Trélon-sur-Beune (59) envisage d’en équiper la place de la Mairie.
    Ce qui est installé au Qatar n’a rien à voir avec des brumisateurs. Ce sont de véritables climatiseurs qui, comme le font tous les climatiseurs qui se respectent, soufflent d’un côté de l’air glacé et de l’autre de l’air surchauffé, mais ceux-là, les Qataris, il le font au même endroit, à l’extérieur.

    Quel est le plus aberrant ? Chauffer les trottoirs à Paris ou les refroidir au Qatar ?

    Voilà ce que je voulais dire en rapportant cette nouvelle. Il ne s’agissait pas de faire s’indigner les gens sur le gâchis énergétique Qatari et la pollution consécutive, mais d’attirer l’attention sur un phénomène que pas grand monde ne semble contester : le chauffage des terrasses ouvertes.
    La paille et la poutre…

  3. 95% des GES, c’est la vapeur d’eau. Avec les océans, rivières, banquises, lacs et forêts, difficile de réduire.
    Dans le CO2, 420 ppm (0,042%), c’est 140 ppm de CO2 humain (0,014%, à comparer aux 2%, moyen, de vapeur d’eau.
    Pas de quoi en faire un fromage.
    D’ailleurs c’est le réchauffement qui provoque le dégazage du CO2 de l’océan, c’est pourquoi la courbe du CO2 accompagne celle de la température depuis quelques centaines de milliers d’années.

    Quant à l’air conditionné sur terrasse, j’ai connu ça à Kuala Lumpur sur quelques terrasses chics. Ce sont en fait des brumisateurs, très efficaces d’ailleurs.
    Vous devez connaître, on en utilise ici.

    On est vraiment mal avec ces champions de l’infox.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *