2 réflexions au sujet de « Histoire de Noël, the making of »

  1. L’écrivain, c’est bien connu, vit avec ses personnages, et, comme le disait Hervé Bazin, « bien écrire, c’est un aveu doublé d’un camouflage ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *