L’anarchiste

Morceau choisi

Terrible texte que celui-ci, très incorrect politiquement parlant. 

Lorsque l’anarchiste comme porte-parole des couches sociales en décadence réclame dans une belle indignation le droit, la justice, des droits égaux, il se trouve sous la pression de sa propre inculture qui ne sait pas comprendre pourquoi au fond il souffre, en quoi il est pauvre en vie. Il y a en lui un instinct de causalité qui le pousse à raisonner : il faut que ce soit la faute de quelqu’un s’il se trouve mal à l’aise. Cette belle indignation lui fait déjà du bien par elle-même. C’est un vrai plaisir pour ce pauvre diable que de pouvoir injurier. Il trouve une petite ivresse de puissance. Déjà la plainte, rien que le fait de se plaindre peut donner à la vie un attrait qui la fait supporter : dans toute plainte il y a une dose raffinée de vengeance, on reproche son malaise, dans certains cas même sa bassesse, comme une injustice, comme un privilège inique, à ceux qui se trouvent dans d’autres conditions.  » Puisque je suis une canaille tu devrais en être une aussi  » : c’est avec cette logique qu’on fait les révolutions.
Les doléances ne valent jamais rien : elles proviennent toujours de la faiblesse.

Nietzsche — Le Crépuscule des idoles ou Comment on philosophe avec un marteau.

Ne croyez pas que le monsieur ne s’attaque qu’aux anarchistes. Les chrétiens en prennent aussi pour leur grade, et sacrément même. 

 

 

2 réflexions au sujet de « L’anarchiste »

  1. A l’époque où j’avais sélectionné ce texte, il y a plus de six mois, j’avais plutôt pensé aux gilets jaunes. Mais Philippe Martinez fait très bien l’affaire, quoi que je doute fortement qu’il soit entièrement convaincu de ce qu’il prêche.

  2. Nietzsche a dû écrire ça à la fin du 19ème, il y a donc plus de 120 ans. Mais c’est le propre de la philosophie quand il s’agit de comportement humains d’être hors du temps. Y a-t-il aujourd’hui des indignés, ou des idoles, ou encore des anarchistes qui correspondent à ces propos de Nierzsche? Bien sûr que oui! J’ai même quelques noms à proposer dans l’actualité d’aujourd’hui. Par exemple, un certain Philippe M., M comme M le Maudit, M comme… je vous laisse deviner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *