La Guerre des Gaules (Critique aisée 34)

Voici deux extraits des Commentaires sur la Guerre des Gaules
écrits par Jules César à l’attention du Sénat.

Extrait n°1: Est-il possible de rendre compte d’une action militaire plus clairement dans un style aussi simple et aussi laconique?

« Les ennemis, quand l’agitation nocturne et les veilles de nos soldats leur eurent fait comprendre que ceux-ci allaient partir, dressèrent une double embuscade dans les bois, sur un terrain favorable et couvert, à deux mille pas environ du camp, et ils y attendirent les Romains; la plus grande partie de la colonne venait de s’engager dans un grand vallon, quand soudain ils se montrèrent aux deux bouts de cette vallée, et tombant sur l’arrière-garde, interdisant à la tête de colonne de progresser vers les hauteurs, forcèrent nos troupes à combattre dans une position fort désavantageuse. »

Extrait n°2: César parle de lui, rappelle sobrement ses campagnes victorieuses et part en vacances. Elles vont être écourtées…

« Après ces événements, César avait tout lieu de penser que la Gaule était pacifiée: les belges avaient été battus, les Germains chassés, les Sédunes vaincus dans les Alpes; il était, dans ces conditions, parti après le commencement de l’hiver pour l’Illyricum, dont il voulait aussi visiter les peuples et connaître le territoire: soudain, la guerre éclata en Gaule. La cause en fut la suivante. Le jeune Publius Crassus, avec la 7eme légion, avait établi ses quartiers d’hiver chez les Andes: c’était lui qui était le plus près de l’Océan. Le blé manquant dans cette région, il envoya un bon nombre de préfets et de tribuns militaires chez les peuples voisins pour y chercher du blé….. »

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *