On demande des modifications

Il n’existe pas d’être capable d’aimer un autre être tel qu’il est. On demande des modifications, car on n’aime jamais qu’un fantôme. Ce qui est réel ne peut être désiré, car il est réel.

Paul Valéry

  • BIENTÔT PUBLIÉ
  • 7 Avr, 7 h 47 min Tableau 248
  • 8 Avr, 7 h 47 min Joan Miró au Grand Palais
  • 9 Avr, 7 h 47 min ¿ TAVUSSA ? (54) : Les fontaines du Rond-Point

3 réflexions au sujet de « On demande des modifications »

  1. Oublions les deux premières phrases et ne retenons que la troisème (Valéry nous le pardonnera) dans laquelle nous remplacerons le mot « réel » par le mot « vérité »: « ce qui est vérité ne peut être désiré, car elle est vérité ». La definition de « vérité » dans le Larousse est « l’adéquation entre la réalité et l’homme qui la pense », et ce dernier n’aime que les fantômes j’ajouterai avec Paul Valéry. Il n’y a pas une vérité mais des vérités selon l’homme qui la pense, des contre-vérités, ou des vérités alternatives. Et cela nous ramène aux théories complotistes de la semaine dernière (29 mars, la Bêtise au Front de Taureau) et à la réfutabilté de toute affirmation. Je le dis comme je le pense!

  2. Ce qui est réel n’entre pas dans l’esprit en tant qu’objet matériel, il n’y entre qu’une représentation. On est charmé, ou déçu, de ce que l’esprit (le sentiment) perçoit de cet être or la perception peut se représenter comme un double vecteur : un vecteur-aller chargé de la seule sensibilité de l’observateur et un vecteur-retour modifié de l’apparence de l’objet observé. C’est à dire que l’aller-retour reste toujours pondéré de la charge psychique de l’observateur, qui donc voit ce qu’il souhaiterait voir, à son corps défendant. Ou dépendant.
    Le vecteur aller est déjà porteur d’un amalgame infini de sentiments-ressentiments, qui modifie la représentation et en est modifié.

    Bon, ceci n’est jamais qu’une représentation.

    Tout à fait autre chose . Il me semble que Valéry aurait dû écrire : « On n’aime jamais que… » La négation ne…jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *