Les cartoons de James Thurber – 3

James Thurber, 1894-1961
Humoriste, écrivain, dessinateur, journaliste…, le cursus habituel. Il est pour moi, avec Robert Benchley, le meilleur humoriste new yorkais du début du vingtième siècle. (Ça paraît restrictif comme ça, ce classement, mais quand on y réfléchit, c’est quand même quelque chose).
Thurber a écrit de nombreux petits chefs d’œuvre que je vous recommande d’aller chercher chez votre libraire habituel : The seal in the bedroom and other predicaments – My life and hard times – The Thurber carnival…
J’ai publié ici ma traduction de « La vie secrète de Walter Mitty », son chef d’œuvre que vous pourrez lire en cliquant sur son titre ci-dessus.

Thurber était également un fameux cartoonist et, comme ses écrits, ses dessins utilisent essentiellement le ressort du nonsense, cet absurde anglo-saxon qui fait mes délices.
Un dessin de Thurber, c’est un fragment de vie sociale dans lequel le dialogue est en décalage par rapport au cadre de l’action. Cette incongruité vous amène à imaginer ce qui a bien pu se passer juste avant la scène décrite ou ce qui se passera juste après.

En voici un nouvel exemple :

— On ne vous a jamais appris la galanterie, mon vieux ?

Bientôt publié

5 Mar,       Andromaque de Cyrénaïque
6 Mar,       Vice – Critique aisée n°154
7 Mar,       Tableau 244
8 Mar,       Edmond – Critique aisée n°155

Une réflexion au sujet de « Les cartoons de James Thurber – 3 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *