4 réflexions au sujet de « Sempé fidelis – 3 »

  1. Alors, Antolinos ! C’est la grande forme ? C’est vrai qu’un crépuscule comme celui-là, ça pousserait à la nostalgie le premier Lambert venu. Mais, si on regarde bien, il sourit quand même, l’Antolinos.

  2. Vestige… tout est vestige, ou le sera. Soleil « vestigineux ». Un Lambert sapé comme un vestige de majordome… Nous sommes déjà des vestiges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *