Dernière heure : Autolib et Velib, même combat (ou presque)

Dernière heure : Autolib et Velib, même combat (ou presque)
Samedi 16 juin

La Mairie de Paris veut mettre fin au contrat Bolloré qui exploite les Autolibs. Le Groupe Bolloré prend acte mais entend faire appliquer les clauses du contrat signé. Selon ce contrat, la ville devra rembourser à Bolloré la somme de 240 millions €, soit les 300 millions de déficit total d’Autolib diminués de 60 millions forfaitaires restant à la charge de l’exploitant.

En ce moment, tout lui réussit, à Hidalgo.

ET DEMAIN, NOUS PARLERONS DES VELIB : IL SE PASSE DES CHOSES…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *