5 réflexions au sujet de « Sempé fidelis – 1 »

  1. J’aimerais dire que la troisième case est effectivement là pour l’imagination, mais la vérité m’impose de dire que c’est uniquement un problème d’affichage (qui dépend de l’appareil qu’on utilise) et que Sempé n’a prévu que deux dessins pour raconter son histoire.

  2. Correction à mon message précédent. Le mot sempiternel n’est pas correct car on ne se lasse jamais de Sempé. Je préfère le mot éternel, éternel Sempé.

  3. Vive le sempiternel Sempé. Là, les deux dessins pourraient se suffire à une histoire sans paroles. Mais, reste une troisième case vide. Est-ce une erreur de transmission ou est-ce pour qu’on s’imagine une suite?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *