Archives mensuelles : janvier 2016

Homéotéleute et Polyptote (4)

Résumé du premier acte :

Homéotéleute est le prince héritier du royaume d’Antanaclase, mais pas que. Il est aussi le (n+1) ème bâtard que Zeus a eu avec l’épouse du roi d’Antanaclase. Il vient de quitter son ile pour Athènes afin d’y suivre un cycle de sémantique sportive de haut niveau. Au sortir d’un cours, il rencontre la très-très jolie Polyptote, une jeune Zeugmienne de basse extraction. Ça sent le coup de foudre et l’inévitable Récitant s’est extasié sur l’heureux hasard qui a présidé à cette rencontre :Leur rencontre devait tout au hasard, et rien ne les prédestinait à se trouver en ce lieu, en cet instant et, surtout, libres de toute attache.

Acte II

Le décor est maintenant entièrement couleur fushia, sauf le banc (en marbre de Thassos) et le cognassier du Péloponnèse.

Le Chœur Antique

« Leur rencontre devait tout au hasard » ? Eh, le Récitant ! Vous rigolez ou quoi ? Avec des noms pareils ! « Rien ne les prédestinait » ? Non, mais, nous rêvons ! Avec des parents comme ça ! Non, mais sans blague !

Qui est-ce que vous croyez qui a poussé Polyptote à s’inscrire aux cours démodés de ce vieux machin de Doryphore ? Qui l’a décidée à faire de la lutte elliptique ? Qui, ce matin-là, lui a fait choisir ce petit banc en marbre de Thassos ?

Mais c’est Héra l’Intransigeante, épouse et sœur de Zeus, le Coquin Olympique !

Et qui croyez-vous avoir flanqué au bon moment Homéotéleute sur le chemin qui mène tout droit au petit banc en marbre de Thassos ?

C’est encore Héra, la déesse aux Bras Blancs !

Enfin qui, d’après-vous, va rendre Continue reading

Homéotéleute et Polyptote (3)

Résumé de ce qui s’est passé avant :

Polyptote est une très très jolie Zeugmienne de basse extraction. Elle est à Athènes pour suivre les cours de solipsisme perspicace de Doryphore d’Alexandrie. Pour le moment, elle se repose sur un petit banc en marbre de Thassos. C’est le Récitant qui parle. 

Homéotéleute sortait de son stage de sémantique sportive de haut niveau. La tête encore encombrée d’acrostiches, d’acronymes et d’acrotères, il regardait ses sandales et ne voyait rien d’autre autour de lui. C’était d’ailleurs une habitude chez ce jeune homme que de marcher la tête basse, ce qui lui valait très régulièrement des bosses sur le front et des coups de soleil sur la nuque, mais il ne pouvait faire autrement. Et voici pourquoi :

Homéotéleute était le fruit des amours illégitimes de Zeus, Assembleur des Nuées, et d’une simple mortelle, Polysémie aux Belles Cuisses, épouse d’Epiclèse, roi d’Antanaclase. Afin de pouvoir approcher la reine qu’il convoitait, le Cronide avait choisi de prendre l’apparence d’une girafe, déguisement qui le tentait depuis longtemps mais qui se révéla finalement peu commode pour embrasser la dame. Quand tout fut consommé, Continue reading