Archives pour la catégorie News

Dernière heure : Cassandre s’est encore trompée, mais…

Dernière heure : Cassandre s’est encore trompée, mais…

Pour aujourd’hui, j’avais préparé une « dernière heure » expliquant que si, vendredi dernier, Cassandre s’était un peu trompée dans ses prévisions, je m’étais trompé avec elle, mais que moi, j’avais prévu que mes prévisions seraient fausses ( à moi aussi, il arrive d’être de mauvaise foi). Dans cette « dernière heure », j’adressais aussi mes remerciements au 75% de sondés qui soutiennent le mouvement des G.J. à bout de sondage et sans lesquels nous n’aurions jamais bénéficié des magnifiques spectacles de chasse au CRS et de re-décoration de Paris qui nous ont été donnés chaque samedi depuis trois semaines. J’y dressais aussi un tableau plutôt sombre de l’avenir immédiat, tant sur le plan de l’économie que de la cohésion sociale. 
Mais, ce matin, j’ai lu la newsletter de M.Fiorentino. Elle dit les choses que j’aurais voulu dire, mais d’une manière si concise que je ne résiste pas à l’envie de vous la livrer telle quelle :

LA NEWSLETTER DE MARC FIORENTINO
Lundi 10 décembre

CE SOIR C’EST NOËL
Une seule personne peut aujourd’hui sortir la France de la crise : le Père Noël. C’est donc déguisé en Père Noël que notre Président va s’exprimer ce soir à 20h, il va descendre du ciel avec des cadeaux par milliards. J’espère qu’ils mettront la chanson de Tino Rossi en fond sonore. J’adore la magie de Noël!

ON EST PASSÉ D’UN…
« Il ne faut rien céder » Jupitérien à un « on donne tout et plus encore ».
Ce soir on va apprendre ce que le gouvernement, donc nous, va offrir comme cadeaux au-delà de la suppression de la taxe sur les carburants pour 2019 déjà obtenue.
Le but est de baisser les impôts et les charges pour la « classe moyenne ». Le problème c’est que 45% seulement des Français paient l’impôt sur le revenu…donc ce sera probablement une accélération de la suppression de la taxe d’habitation, la suppression des charges salariales sur les heures supplémentaires, une prime d’activité, des primes défiscalisées pour les salariés. Youpi c’est la fête !!!

LE PÈRE NOËL C’EST VOUS
On parlerait tout de même de plus de 10 milliards d’euros de cadeaux pour Noël qu’il va falloir payer…
On évoque déjà un relèvement des tranches supérieures sur l’impôt sur le revenu…
Mais ce sont surtout les entreprises qui seront visées avec un report ou une suppression de la prochaine baisse des taux d’IS.
On oublie la compétitivité, c’est vrai que ce n’est pas très grave dans un monde globalisé.

LA CATA
Bruno Le Maire a raison (pour une fois?). L’impact des événements est une catastrophe pour l’économie.
Directement avec l’effondrement en décembre de la grande distribution, du commerce mais aussi de l’hôtellerie et du tourisme.
Indirectement avec la détérioration spectaculaire de l’image de la France auprès des investisseurs étrangers.

LE MATCH RETOUR…
…Qu’on attendait tous dans nos canapés samedi devant BFM TV a été gagné par…
Les Forces de l’ordre! Et de loin. Ils ont écrasé l’équipe des Casseurs Jaunes grâce à leur nouvelle technique reposant notamment sur des arrestations préventives. Après un match aller largement remporté par les Casseurs Jaunes.
La balle est donc au centre maintenant.
On attend la « belle » samedi prochain.
Le samedi suivant, les manifestants qui ne jouent que le samedi de 8h à 20h, ne pourront sûrement pas venir car c’est le début des vacances scolaires…

QUAND LA CRISE SERA TERMINÉE…
..il faudra faire le florilège des déclarations populistes, irresponsables ou simplement débiles, de tous les politiques et « artistes » qui se sont exprimés: Ruffin, Le Pen, Mélenchon, Wauquiez, Muriel Robin, etc etc etc etc etc etc etc sans compter tous ceux qui ont enfilé un gilet jaune pour être interviewés ou invités à des débats à la télé.
Et sans oublier bien sûr Trump, Poutine et …Erdogan.

Pour recevoir la NEWSLETTER de Marc Fiorentino, débrouillez-vous en cliquant ICI

ET DEMAIN, 11 MINUTES À PARIS, OU MAIS C’ÉTAIT AVANT LES GILETS JAUNES 

Dernière heure : Cassandre et les Troyens

Dernière heure : Cassandre et les Troyens
Vendredi 7 décembre

Demain matin, dans mon Journal des Coutheillas vous pourrez lire un commentaire sur Joachim du Bellay. « Complètement décalé, le rédacteur en chef ! », me direz-vous peut-être. « Pas du tout ! » répondrai-je.  « Sachez que les articles qui paraissent chaque matin à 7h47 sur le Journal des Coutheillas sont programmés, parfois plus d’un mois à l’avance, et qu’ils n’ont donc pas Continuer la lecture de Dernière heure : Cassandre et les Troyens 

Dernière heure : Hidalgo et Trump soulagés !

Dernière heure : Hidalgo et Trump soulagés !
Mercredi 5 décembre

Hidalgo et Trump peuvent dormir tranquilles. Ils peuvent bien faire ce qu’ils veulent, c’est à dire n’importe quoi. Je n’écrirai plus sur eux : à présent, je m’en fiche. Tout ce qui m’importe, c’est ce qu’ont fait, font et vont faire les Gilets Jaunes.

Il n’est plus temps de souligner l’incohérence de leur mouvement, la part prépondérante qu’ont prise les chaines d’info, BFM en tête, dans sa croissance exponentielle, ou l’impossibilité de discuter avec des porte-paroles sans pouvoir ni représentativité, menacés physiquement par leurs propres troupes.

Mais il est encore temps de parler à cette incroyable Continuer la lecture de Dernière heure : Hidalgo et Trump soulagés ! 

Dernière heure : BFM  a mal au coeur

Dernière heure : BFM  a mal au coeur
Lundi 3 décembre

Ce matin, BFM se désolait de la tournure des évènements lors des manifestations de samedi dernier. Le présentateur parlait d’images « qui font mal au cœur ». Il commentait tristement les caillassages des CRS par les porteurs de l’uniforme jaune à la mode. Il était sobrement scandalisé par les dégradations de l’Arc de Triomphe.

C’est donc la deuxième fois que BFM change de ton dans ses commentaires sur le mouvement.

Au début du mouvement, pendant environ un mois, BFM et (mais dans une moindre mesure) ses consorts  ont surmédiatisé les Gilets Continuer la lecture de Dernière heure : BFM  a mal au coeur 

Dernière heure – Les Gilets Jaunes, combien de divisions ?

Dernière heure
28 novembre

Les Gilets Jaunes, combien de divisions ?
Il n’est plus temps de reprocher aux Gilets Jaunes l’incohérence de leurs revendications ou la confusion dans leur expression. Plus temps non plus de leur reprocher d’avoir initié un mouvement qui a fait jusqu’à présent 2 morts et plus de 500 blessés. Aujourd’hui, à quoi cela servirait-il de le faire?

Mais on pourra quand même s’étonner que

les Gilets Jaunes
qui n’ont pas pu réunir 10.000 personnes à Paris
qui n’ont pas pu réunir 100.000 personnes dans toute la France
qui ont voté (ou pas) il y a moins de 18 mois

qui représentent dans le corps électoral à peine 2 personnes sur 1000
qui prétendent néanmoins être le peuple
qui parlent en son nom

exigent en préalable aux discussions sur leurs revendications, quelles qu’elles soient,
la dissolution de l’Assemblée Nationale
la suppression du Sénat
la démission du Président de la République

Pires que les réseaux sociaux : BFM et LCI
Mais peut-on réellement s’en étonner quand, depuis un mois de manière continue, les Gilets Jaunes sont recherchés, invités, mis en valeur, interrogés, écoutés, diffusés, surmédiatisés dans des interviews de trottoirs hâtifs et des débats de plateau stériles sur BFM, LCI et consorts, et qu’en permanence, des journalistes, des philosophes, des chroniqueurs, des politiques et consorts se pressent sur les antennes pour les analyser complaisamment ?
Par contre, ce dont on peut s’étonner, c’est que parmi ces journalistes, ces philosophes, ces chroniqueurs, ces politiques, pas un ces experts ne rappelle jamais l’incroyablement faible proportion de la population que les Gilets Jaunes représentent.

Hétérogénéité 
Ceci dit, il ne faut pas se cacher le fait que le mouvement des Gilets Jaunes est à présent composite.
Il s’est constitué au début autour de membres de la bande à Jacline Mouraud ou équivalant, classe moyenne bagnolophile, tendance néo-poujadiste, protestant en vrac contre le prix du diesel, les limitations de vitesse et les salaires des députés.
Sont venus les rejoindre tout naturellement des membres de la droite dure, pas seulement extrême, toujours prêts à en découdre avec la démocratie sous des prétextes démocratiques.
Ensuite, mais uniquement lors des manifestations d’une certaine ampleur, se sont infiltrés les violents, les casseurs, les blacks blocs, les anarchistes partisans du foutoir pré-grand soir.
Enfin, maintenant il y a ceux qui vivent autour du seuil de pauvreté, un peu en dessous, un peu au dessus. Le prix du gasoil, les limitations de vitesse, les taxes foncières et d’habitation ne figurent pas en tête de leurs revendications. Ils demandent un peu plus de pouvoir d’achat.

Quadrature
Face à l’hétérogénéité du mouvement, comment aborder la résolution de la crise ?
Comment trouver des délégués Gilets Jaunes qui représentent vraiment la partie honorable du mouvement ?
Comment leur donner une légitimité de représentation ?
Comment éviter que leur légitimité ne soit remise en cause en cas de début d’accord ?
Comment satisfaire des revendications légitimes sur le pouvoir d’achat tout en résistant sur les revendications à caractère poujadiste ?
Comment donner à certains plus de pouvoir d’achat sans réduire le train de vie de l’État ou sans augmenter les impôts ?
Comment réduire le train de vie de l’État sans faire descendre les fonctionnaires dans la rue ?
Comment augmenter les impôts sans perdre les prochaines élections ?
Comment calmer le jeu sans abandonner la transition énergétique ?
Comment abandonner la transition énergétique en toute tranquillité face au réchauffement climatique ?

Comment ?
Comment ? Ah ! oui, c’est vrai : Y a qu’à !
Avec les réponses données récemment, on peut penser que ce n’est pas très bien parti et que ça promet d’être long et douloureux.

Cinquième anniversaire du Journal des Coutheillas

Cela fait cinq ans aujourd’hui qu’après quarante et un ans d’exercice de métiers plutôt agréables, trois ans d’écriture discrète, un an d’examen hésitant et quinze jours de préparation ardue, j’ai fini par lancer mon « Journal des Coutheillas ».
Cinq ans aujourd’hui que j’y ai publié mon premier texte, « Ma table de travail« , un texte appliqué et maladroit comme une rédaction de classe de troisième.
Cinq ans que, chaque matin, sans exception, je lance dans le vide une photo, un mot d’auteur, un collage, un souvenir d’enfance, une courte nouvelle, une critique de théâtre ou de cinéma ou un mot d’humeur.
Cinq ans que chaque jour, plusieurs fois par jour, je surveille le nombre des lecteurs et les pays d’où ils me lisent.
Cinq ans que « j’approuve » les dires de ceux qui Continuer la lecture de Cinquième anniversaire du Journal des Coutheillas 

NOUVELLES DU FRONT – 24/11/2018

LA BÊTISE AU FRONT DE TAUREAU

Nous avons, pour plaire à la brute,
Digne vassale des Démons,
Insulté ce que nous aimons
Et flatté ce qui nous rebute ;
Contristé, servile bourreau,
Le faible qu’à tort on méprise ;
Salué l’énorme bêtise,
La Bêtise au front de taureau

  

24/11/2018
Nouvelles du Front
Global warming

 La météo prévoit du grand froid aux USA. Le 21 novembre , le Donald tweet :

Brutal and Extended Cold Blast could shatter ALL RECORDS – Whatever happened to Global Warming?
Une vague de froid violente et étendue devrait battre TOUS LES RECORDS – Qu’est-il donc arrivé au réchauffement climatique ?

No comment
Sans commentaire

Dernière heure : Delay, deny and divert

Dernière heure : Delay, deny and divert
Retarder, nier et détourner
Mercredi 21 novembre

C’est par ces trois verbes que le New York Times a défini la stratégie de Facebook lors de la récente crise de confiance qu’elle a subie en raison de l’affaire Cambridge Analytica.

Mieux encore : une récente enquête du NYT a laissé entendre que Facebook avait tenté de ne pas tenir compte de sa découverte des interférences russes sur sa plateforme et de les dissimuler. Selon le journal,  elle aurait aussi engagé les services de spécialistes en communication pour discréditer les protestataires militants en les reliant au donateur milliardaire Démocrate George Soros.

Malgré son petit air innocent de gentil collégien, le milliardaire Zuckerberg n’est pas si transparent que ça.

 

Questions à qui voudra les entendre

DERNIÈRE HEURE : Qui ?
lundi 19 novembre

Qui dira la vérité sur le mouvement des Gilets Jaunes ?
Qui dénoncera l’hypocrisie des motifs qu’il se donne pour bloquer le pays ?
Qui exposera l’incohérence et l’amalgame de ses revendications ?
Qui s’inquiétera de l’irresponsabilité et de la dangereuse incompétence de ses organisateurs ?
Qui pleurera les morts et les blessés, passés et à venir ?
Qui s’offusquera de l’utilisation de la Marseillaise, du drapeau, de l’image des tranchées d’il y a cent ans ?
Qui osera déclencher une pétition sur Change.org contre les agissements de ce mouvement ?
Qui s’étonnera de l’approbation majoritaire que le mouvement recueille ?
Qui calculera que le 17 novembre, les manifestants représentaient moins de 0,5% de la population et moins de 0,7% du corps électoral ?
Quel est l’intellectuel, l’écrivain, le philosophe, l’artiste qui osera le faire ?
Quelle chaine, quel journaliste oseront inviter cet homme invisible ?