Archives pour la catégorie News

¿ TAVUSSA ? (32)- Sondages

Sondages(1)

La population des USA est de 323 millions d’habitants. Le nombre d’adultes, c’est à dire à peu près le corps électoral, est de 234 millions.

Selon une étude nationale représentative commanditée par le Centre pour l’Innovation dans l’Industrie Laitière aux USA, sept pour cent des Américains adultes croient que le chocolat au lait vient des vaches marrons. Si on fait le calcul, cela représente 16,4 millions de buveurs de lait mal informés.

Statistique étonnante, n’est-ce pas ? Allons plus loin, voulez-vous ?

Aux élections présidentielles de novembre 2016, Mr Trump avait réuni sur son nom 62,9 millions de voix (contre 65,8 millions sur celui de Mrs Clinton)

Pendant la campagne, 126 millions d’Américains ont été confrontés sur Facebook à des fake news publiées par des Russes.

Les fake news des Russes n’ont donc convaincu qu’un Américain sur deux (62,9 / 126 # ½).

En juin 2017, un sondage indiquait que 36% des Américains, soit 84,2 millions, étaient satisfaits de leur Président.

Un an plus tard, un sondage national montre que 23% des Américains, soit 53,8 millions, sont favorables à une frappe préventive contre la Corée du Nord.

Et l’on vient de voir que 16,4 millions d’Américains croient que le chocolat au lait vient des vaches marrons.

Il y a donc (84,2 – 62,9) = 21,3 millions d’Américains qui n’avaient pas voté pour Trump aux élections présidentielles, mais qui en sont satisfaits.

Parmi les 84,2 millions d’Américains qui sont satisfaits de Trump, 16,4 millions ne savent pas que le chocolat au lait est un mélange de lait et de chocolat, et (84,2 – 53,8) = 30,4 millions ne souhaitent pas frapper préventivement la Corée du Nord.

Peut-on en conclure que la Corée du Nord peut dormir tranquille ?

Aucune idée…

Note 1 : Les sondages cités ci-dessus sont tous réels et dignes de foi. L’interprétation qui en est donnée ici relève de l’irresponsabilité de la rédaction.

 

ET DEMAIN, AH ! LA BELLE BOUTIQUE « LAPÉROUSE »

 

 

 

¿ TAVUSSA ? (31) – Le Catalan et le plat pays.

M.Puygdemont, président déchu de la Catalogne, nous a dit hier soir qu’il n’est pas venu en Belgique pour demander l’asile politique. Tant mieux pour lui car, malgré les déclarations d’un ministre flamingant, il est certain que cet asile ne lui aurait pas été accordé. Alors pourquoi est-il venu ? Pour constituer un gouvernement en exil entre les tours de Bruges et Gand, pour donner des conseils au parti séparatiste flamand, pour éviter de payer les impôts espagnols, pour échapper à la colère de ceux qu’il a mené en bateau ou plus simplement pour éviter le ridicule — non, si c’est pour cela, il est déjà trop tard — ?

Mais, comme on pouvait le prévoir, le Mr Bean de Barcelone est resté dans le flou. C’est dans sa nature, et c’est comme cela qu’il procède depuis quelques semaines, aussi embarrassé par sa victoire populiste à la Pyrrhus que les partisans du Brexit devant le résultat de leur référendum ou que son sosie britannique devant une équation du premier degré. Il est venu, dit-il, non pas en Belgique, mais à Bruxelles, capitale de l’Europe, pour placer le problème catalan au cœur de l’Union et lui demander son aide. Outre le fait que l’Europe n’a pas de capitale, on comprend mal l’intérêt de cette manœuvre, compte tenu de la position unanime que les membres de l’UE ont exprimée. L’explication de M.Puygdemont ne peut être qu’une rationalisation, une façade, pour cacher la vraie motivation, d’ailleurs compréhensible, qui est d’échapper à la prison.

L’ambiguïté de l’ex-président est à son comble quand il annonce que, tout en étant réfugié en Belgique, il participera aux élections régionales de décembre prochain, ce qui revient quand même pour lui à admettre que la déclaration d’indépendance qu’il avait faite — pour la suspendre dans la minute suivante — n’avait pas de valeur légale et à reconnaitre l’autorité de l’Etat sur la Province.

M.Puygdemont est quand même poursuivi pour rébellion, ce qui n’est pas rien et il sera intéressant de suivre dans les jours prochains comment les gouvernements belge et espagnol vont réagir.

La logique voudrait que la justice espagnole demande à la Belgique de lui livrer le bonhomme.  Mais il est peu probable qu’elle fasse cette demande, se trouvant sans doute fort aise de ne pas avoir à traiter le cas du gaffeur séditieux.

Si, malgré tout, la demande en était faite, la Belgique devrait sans doute l’extrader — y a-t-il un spécialiste du droit international dans la salle ? — car refuser de le faire reviendrait à considérer l’Espagne comme incapable de lui assurer un procès équitable.

Il faut reconnaitre au moins une chose positive dans le comportement erratique de l’ex-président, c’est qu’il semble davantage chercher une porte de sortie personnelle que l’affrontement. Pourtant, il est à parier que sa situation va rester figée un certain temps, personne n’ayant intérêt à ce qu’elle évolue.

Il reste bien sûr la solution d’une ambassade amie et non européenne ouvrant ses portes pour accueillir Puygdemont et son orchestre. On pense bien sûr à la Russie de Poutine, et même aux Etats-Unis de Trump, les deux ayant montré tout l’intérêt qu’ils avaient à emmerder le monde en général et l’Europe en particulier.

Demain sur votre écran

Le Journal des Coutheillas est fier de vous proposer une nouvelle projection de HHH,NYC,USA.
Cette reprise se fera en 11 épisodes projetés tous les deux jours à partir de demain matin.

Dans les rôles principaux, on retrouvera les plus grandes stars d’Hollywood qui, rappelons-le, ont accepté de ne pas prendre de cachet pour le seul honneur de figurer dans cette superproduction :

Dean Martin (Bob Martinoni)
Seagourney Weaver (Mary Dinckinson)

Paul Newman (Harry Weissberg)

John Goodman (Richard Dunbar)

Jafar Panahi (Bahram Bogatchi)

Chris Elliott(Robert Paulsen)

Sammy Davis (David Cosby)

Edward Fox (Christopher Fagan)

Mark Ruffalo( Ricardo Huelva)

et Gregory Peck (Geronimo Huge)