Archives de catégorie : Textes

Les petits bruits du matin calme

Eh bien, on peut dire que j’aurais commencé ce premier jour de l’année comme je l’ai fait pour beaucoup d’autres ces temps-ci : au Luxembourg, assis sur une chaise froide de la République, le dos tourné au Sénat, face au grand bassin, avec la coupole de l’Observatoire qui se découpe au loin sur le ciel aujourd’hui bleu léger et le soleil de trois -quarts qui me chauffe la joue et la cuisse gauches. Cette cuisse, je l’ai croisée sur la droite, ce qui me donne un air élégant dont la touche finale est apportée par l’iPad qui est installé dessus. Le gobelet en carton que j’ai posé sur la chaise voisine et qui contient encore un fond de café froid justifierait en cas de besoin aux yeux d’un gardien trop zélé le port anarchique du masque chirurgical sous le menton.

Comme chaque matin en m’installant ici, j’avais l’intention de produire quelques lignes, une dizaine, pour le Cujas, mais « Ah ouat ! » comme disait le Boubouroche de Courteline, j’ai bien le temps. Le chapitre 9 est Continuer la lecture de Les petits bruits du matin calme

The Donald is not that bad !

Hier, 19 janvier 2021, c’était le dernier des derniers jours les plus chaotiques du règne de Donald Trump. Dans quelques heures, son successeur sera ‘inauguré’ et nous saurons si, cette fois-ci, la Garde Nationale, la Police du Capitol, la Police de Washington, le FBI et l’Armée du Salut, mieux avertis par les cacardements des oies, auront réussi à éviter que le Capitol de Washington ne soit envahi par Les Barbares, comme failli l’être celui de Rome par Les Gaulois.

L’article d’aujourd’hui est une ré-édition : il avait été publié pour la première fois le 11 janvier 2017, neuf jours avant la prise de fonction de Donald Trump comme 45ème président des Etats Unis d’Amérique. Je viens de le relire et, après toutes les âneries et prévisions ratées que j’ai pu faire ces derniers temps en matière politique, ça me fait assez plaisir de le re-publier, tel quel, aujourd’hui. C’est mon blog après tout ! 

 

The Donald is not that bad !

11 Janvier 2017

Vous n’avez pas remarqué ?

Ces temps-ci, quand la conversation s’en vient, inévitablement, sur Le Donald, Donald Trump, il semble de bon ton, normal, malin et même recommandé de prendre un air finaud, ou sage, ou débonnaire, ou énigmatique et de dire : Continuer la lecture de The Donald is not that bad !

Le mécanisme d’Anticythère -Chapitre 14-2 – The Nicholas Barbon Insurance Company

Chapitre 14-2 – The Nicholas Barbon Insurance Company
Janvier 1904

4-5 : Demande d’instructions
Compte tenu de ce que nous avons exposé au paragraphe 4-2-3 ci-dessus et dans notre annexe A, nous demandons des instructions quant à la suite à donner à nos investigations et plus particulièrement sur les questions suivantes :
-Devons-nous poursuivre notre enquête relative à l’éventuelle implication des époux Agrafiotis dans cet incendie criminel ?
-Devons-nous faire part de nos soupçons ou de nos conclusions à la police d’Athènes ?
Fait à Athènes, le 17 janvier 1904

Chapitre 14-1 – The Nicholas Barbon Insurance Company

Télégramme
22 janvier 1904 – 11h52
Destinataire : Jeremy Harding – Megali Britannia Hotel – Athènes
Expéditeur : Nicolas Barbon Group Insurance – Londres
Message :

REÇU RAPPORT SUR SINISTRE GRANTHAM – STOP – NE BOUGEZ PLUS  – STOP –  NE FAITES RIEN – STOP – ABSOLUMENT RIEN – STOP – GARANTIE DE LA COMPAGNIE DÉGAGÉE SI INCENDIAIRES DEMEURENT INCONNUS – STOP – AU CONTRAIRE GARANTIE ENGAGÉE SI INCENDIAIRES SONT DOMESTIQUES CAR SOUS RESPONSABILITE GRANTHAM – STOP – VOUS PIGEZ ? – STOP – BOUGRE D’ANDOUILLE – STOP – STOPPEZ TOUT – STOP – NE PARLEZ PLUS A PERSONNE – STOP –  TAISEZ-VOUS – STOP –  RENTREZ LONDRES PAR Continuer la lecture de Le mécanisme d’Anticythère -Chapitre 14-2 – The Nicholas Barbon Insurance Company

Le mécanisme d’Anticythère – Chapitre 14-1 – The Nicholas Barbon Insurance Company

Chapitre 14-1 – The Nicholas Barbon Insurance Company
Janvier 1904

 

 

Transmission par câble
de

Jeremy Harding
Deputy loss adjuster
International Claims Department
Nicholas Barbon Group
 
à

Augustus Fink-Nottle
Director
Head of International Claims Department
Nicholas Barbon Group
Insurance Company
111 Cannon Street, London

Dossier n° : JH-GR-03-004
Sinistre : Incendie – 1903/08/23
Assuré : Grantham / Minklès

Rapport n°4

Rappel

1-En date du 17 janvier 1901, Mr Timothy Grantham, citoyen britannique, aujourd’hui décédé, a souscrit auprès de notre bureau d’Athènes une police d’assurance garantissant ses biens personnels ainsi que Continuer la lecture de Le mécanisme d’Anticythère – Chapitre 14-1 – The Nicholas Barbon Insurance Company

Retour du Retour de Campagne (40)- Encore des bulles !

Retour de Campagne (40)- Encore des bulles !

Le premier jeu de bulles vous avait pas mal inspiré. Alors, on recommence, cette fois-ci avec une seule photographie. 

À vous de jouer !

 

L’idée du jour : 
Peut-être bien qu’il faut “empêcher” Donald Trump. Mais ce qui serait mieux, ce serait d’”empêcher” Mark Zuckerberg (Facebook) et Jack Dorsey (Twitter). Remarquez, l’un n’”empêche” pas l’autre.

Le mécanisme d’Anticythère – Chapitre 13-4 -Valerios Doxiadis

De la hauteur où ils étaient, ils n’entendaient que le vent, avec de temps en temps, le bruit sourd et puissant d’une vague s’engouffrant dans une grotte invisible.
—C’est la ferme de mes cousins, annonça Agrafiotis.
Affectant de ne pas prêter attention à son guide, Valerios demeura encore quelques instants dans la contemplation de ce morceau de mer Égée, puis, sans regarder Agrafiotis, il ordonna : “Allons-y !” et ils commencèrent à descendre.

Chapitre 13-4 – Valerios Doxiadis 
Samedi 19 Septembre 1903

Au fur et à mesure qu’ils approchaient, Valerios découvrait une demi-douzaine de moutons derrière un grillage, deux ou trois chèvres, une dizaine de poules en liberté. Quand ils atteignirent le premier bâtiment, par la porte ouverte, Valerios aperçut une frêle silhouette de femme qui semblait l’observer. Elle recula aussitôt dans la pénombre. Agrafiotis entra dans la maison et cria quelque chose en patois que Valerios ne comprit pas.

—Entrez, Monsieur le professeur. Venez-vous mettre à l’ombre. Ma cousine va nous servir à boire.

Agrafiotis tend respectueusement une chaise à Valerios qui reste debout. La silhouette de femme réapparait, portant deux petits verres, une bouteille d’Ouzo et une Continuer la lecture de Le mécanisme d’Anticythère – Chapitre 13-4 -Valerios Doxiadis

Rendez-vous à cinq heures : Naissance de la Vierge

La page de 16h47 est ouverte…*

La Naissance de la Vierge

La Naissance de la Vierge, attribuée à Sasseta, puis au Maestro dell Osservanzia, et enfin depuis peu à Sano di Pietro, est ma peinture préférée. Cette merveille absolue qui chaque fois continue à me fasciner, je l’avais découverte dans le petit musée d’Asciano en Toscane. Classique, elle l’est par son thème religieux imposé au Quattrocento, classique, elle l’est aussi par sa facture qui utilise encore les coloris de la peinture byzantine et des icônes : le rouge, le noir et le doré. Rien d’autre. Trois couleurs, la règle de la perfection …

Ce qui m’émeut est Continuer la lecture de Rendez-vous à cinq heures : Naissance de la Vierge

La première Daille

Alors ? Toujours pas partis faire du ski ? Faites vous donc une Daille ! Comme première piste du matin, c’est supercalifragilisticexpialidocious !
Pour ceux qui ne savent pas ce que daille veut dire, c’est une sorte de faux. Mais d’ailleurs, on s’en fout de la faux ! Ce qu’il faut, c’est la Daille ! 
Pour ceux qui voudraient  comprendre ce texte, qu’ils sachent  que cette Daille-là, c’est une piste de Val d’Isère. 

Il fait beau. Froid. Bleu profond.

A la gare des Tufs, la balancelle avance vite. Il faut protéger le dos des cuisses du choc du métal en interposant sa main.

Le siège s’élève, vibre au passage du premier pylône puis se balance doucement.

Regard vers le bas ; fourmis noires en procession.

Silence ; long silence ; rêverie.

Regard vers le haut ; dernier pylône avant l’arrivée, léger grincement du câble sur les galets; relever le garde-corps.

Remettre ses gants, raffermir sa prise sur les bâtons.

Poser les skis au sol, tendre les jambes, se redresser. Continuer la lecture de La première Daille

Le mécanisme d’Anticythère – Chapitre 13-3 -Valerios Doxiadis

—C’est quelqu’un qui est venu de Londres qui nous l’a appris. Il nous a convoqué sur place. Il nous a dit qu’il représentait le notaire de Mister Grantham et qu’il était là pour voir les vestiges et régler les comptes. Quand il a eu fini de visiter les ruines, il a dit que tout ce qui restait ne valait plus rien. Il nous a réglé nos gages et il a payé le loyer au propriétaire. Le lendemain, il est rentré à Londres.
—Et ces objets que vous avez récupérés et qui ne valent rien, vous voulez me les vendre…
—C’est pour un notaire anglais qu’ils ne valent rien, mais pour vous, ça vaut surement quelque chose. Vous devriez venir les voir.

 
Chapitre 13-3 – Valerios Doxiadis 
Samedi 19 Septembre 1903

Valerios réfléchit. Les instruments scientifiques, les appareils photos doivent avoir été endommagés par la chaleur et la fumée de l’incendie ; ils sont probablement inutilisables. Mais les livres, les notes de Timothy, si on peut les nettoyer, seront surement lisibles. On ne sait jamais, ça pourrait être intéressant pour sa carrière, tout ce travail. Il est sur le point de demander au majordome obséquieux s’il a retrouvé l’astrolabe, la seule chose qui pourrait présenter un intérêt, mais Continuer la lecture de Le mécanisme d’Anticythère – Chapitre 13-3 -Valerios Doxiadis