Archives de catégorie : Images

Retour de Campagne (16) – Le jeu de “Faites des bulles”

Retour de Campagne (16)
15 novembre

Le jeu de
“Faites des bulles”

Voici quelques photos imposées. Vous en choisissez au moins une et vous faites parler le ou les personnages (ou les animaux). Il serait préférable, si je peux me permettre, que les dialogues soient assez brefs pour qu’ils  puissent tenir dans des bulles que je me chargerai de réaliser dans la mesure du possible et de mes moyens.

Quand vous aurez fait ça sur une photo, si vous le souhaitez, vous pourrez passer à la photo suivante, et me renvoyer les dialogues (sans les photos).

Photo 1 : Art contemporain

Photo 2 : Les mouettes

Photo 3 : La croisière

Photo 4 : Les cyclistes

Photo 5 : L’escalator

Photo 6 : Le réparateur de filets

 

À vous de jouer !

 

P.S. Qui me dira pourquoi, hier, le JdC a enregistré trois cents quatre vues d’une photo d’un gratte ciel new yorkais (Le Steinway Tower) publiée le 22/03/2020 ?

STEINWAY TOWER

 

Retour de Campagne (9) : La dame de Chez Lipp-Suite &Fin par Lorenzo

Retour de Campagne (9)
7 novembre 2020

Le jeu « Suite & Fin » récemment proposé ici-même consistait à produire un texte en continuation d’un texte proposé par le JdC et dont le titre était « La dame de Chez Lipp »
Voici la contribution de Lorenzo. Le texte de départ est imprimé en bleu et le texte de Lorenzo en noir, tout simplement.
Et qu’est-ce qu’on dit ? Merci , Lorenzo !

(Guy a envoyé sa “Suite&Fin” qui paraitra demain. On attend Lariègeoise, Edgard et Bruno avec impatience. )

La dame de Chez LIPP

Chez Lipp, dans l’angle Nord-Est de la première salle, juste sous le petit panneau cartonné suspendu à une patère qui « pour la tranquillité de la clientèle, demande aux utilisateurs de téléphones portables de renoncer à s’en servir à table », il y a une femme qui n’y a pas renoncé.

Elle est entrée, seule, brune et pâle, l’oreille collée au petit écran.  Au maitre d’hôtel qui l’a reçue comme une habituée, elle n’a pas adressé un regard. Par un imperceptible mouvement de la tête, elle a refusé les services de la demoiselle du vestiaire et, sans interrompre sa conversation, dans un mouvement compliqué accompli avec la dextérité que seule donne une grande habitude, elle s’est débarrassée de son imperméable. Elle l’a posé sur la banquette, noir, noir comme son sac, comme son tailleur, Continuer la lecture de Retour de Campagne (9) : La dame de Chez Lipp-Suite &Fin par Lorenzo

Incipit

Reproduit sans autorisation de l’auteur ni de l’éditeur, mais sans facturation de la publicité faite.
Extrait de “Le bonheur d’être auteur !
Par CHEREAU
PIXEL FEVER EDITIONS- 2018

Bientôt publié

  • 20 Avr, …………………… Mon roman – 5
  • 21 Avr, …………………….Sept fake news
  • 22 Avr, …………………….Tableau 250
  • 23 Avr, …………………….Les Bidons de l’art – 7

Les cartoons de James Thurber – 4

James Thurber, 1894-1961
Humoriste, écrivain, dessinateur, journaliste…, le cursus habituel. Il est pour moi, avec Robert Benchley, le meilleur humoriste new yorkais du début du vingtième siècle. (Ça paraît restrictif comme ça, ce classement, mais quand on y réfléchit, c’est quand même quelque chose).
Thurber a écrit de nombreux petits chefs d’œuvre que je vous recommande d’aller chercher chez votre libraire habituel : The seal in the bedroom and other predicaments – My life and hard times – The Thurber carnival…
J’ai publié ici ma traduction de « La vie secrète de Walter Mitty », son chef d’œuvre que vous pourrez lire en cliquant sur son titre ci-dessus.

Thurber était également un fameux cartoonist et, comme ses écrits, ses dessins utilisent essentiellement le ressort du nonsense, cet absurde anglo-saxon qui fait mes délices.
Un dessin de Thurber, c’est un fragment de vie sociale dans lequel le dialogue est en décalage par rapport au cadre de l’action. Cette incongruité vous amène à imaginer ce qui a bien pu se passer juste avant la scène décrite ou ce qui se passera juste après.

En voici un nouvel exemple, le dernier, mais certainement le plus absurde.

— J’ai amené une paire de nains… Si ça ne vous ennuie pas !

Bientôt publié

  • 19 Mar,  …………Objectif  : Le Monde
  • 20 Mar,  …………A propos de l’affaire Dreyfus
  • 21 Mar,  …………Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?

Les cartoons de James Thurber – 3

James Thurber, 1894-1961
Humoriste, écrivain, dessinateur, journaliste…, le cursus habituel. Il est pour moi, avec Robert Benchley, le meilleur humoriste new yorkais du début du vingtième siècle. (Ça paraît restrictif comme ça, ce classement, mais quand on y réfléchit, c’est quand même quelque chose).
Thurber a écrit de nombreux petits chefs d’œuvre que je vous recommande d’aller chercher chez votre libraire habituel : The seal in the bedroom and other predicaments – My life and hard times – The Thurber carnival…
J’ai publié ici ma traduction de « La vie secrète de Walter Mitty », son chef d’œuvre que vous pourrez lire en cliquant sur son titre ci-dessus.

Thurber était également un fameux cartoonist et, comme ses écrits, ses dessins utilisent essentiellement le ressort du nonsense, cet absurde anglo-saxon qui fait mes délices.
Un dessin de Thurber, c’est un fragment de vie sociale dans lequel le dialogue est en décalage par rapport au cadre de l’action. Cette incongruité vous amène à imaginer ce qui a bien pu se passer juste avant la scène décrite ou ce qui se passera juste après.

En voici un nouvel exemple :

— On ne vous a jamais appris la galanterie, mon vieux ?

Bientôt publié

5 Mar,       Andromaque de Cyrénaïque
6 Mar,       Vice – Critique aisée n°154
7 Mar,       Tableau 244
8 Mar,       Edmond – Critique aisée n°155

Les cartoons de James Thurber – 2

James Thurber, 1894-1961
Humoriste, écrivain, dessinateur, journaliste…, le cursus habituel. Il est pour moi, avec Robert Benchley, le meilleur humoriste new yorkais du début du vingtième siècle. (Ça paraît restrictif comme ça, ce classement, mais quand on y réfléchit, c’est quand même quelque chose).
Thurber a écrit de nombreux petits chefs d’œuvre que je vous recommande d’aller chercher chez votre libraire habituel : The seal in the bedroom and other predicaments – My life and hard times – The Thurber carnival…
J’ai publié ici ma traduction de « La vie secrète de Walter Mitty », son chef d’œuvre que vous pourrez lire en cliquant sur son titre ci-dessus.

Thurber était également un fameux cartoonist et, comme ses écrits, ses dessins utilisent essentiellement le ressort du nonsense, cet absurde anglo-saxon qui fait mes délices.
Un dessin de Thurber, c’est un fragment de vie sociale dans lequel le dialogue est en décalage par rapport au cadre de l’action. Cette incongruité vous amène à imaginer ce qui a bien pu se passer juste avant la scène décrite ou ce qui se passera juste après.

En voici un nouvel exemple :

— Je suis Vierge avec la lune dans Saturne, si ça peut vous être utile.

  • POUR DEMAIN ET JOURS SUIVANTS, CE SERA ÇA :
  • Demain,       La Mule – Critique aisée n° 149
  • 16 Fév,          Miami (2) : Lifeguard tower
  • 17 Fév,          Une intime conviction – Critique aisée n°150
  • 18 Fév,          Dieu existe-t-il ?
  • 19 Fév,          Tableau 242

Les cartoons de James Thurber – 1

James Thurber, 1894-1961
Humoriste, écrivain, dessinateur, journaliste…, le cursus habituel. Il est pour moi, avec Robert Benchley, le meilleur humoriste new yorkais du début du vingtième siècle. (Ça paraît restrictif comme ça, ce classement, mais quand on y réfléchit, c’est quand même quelque chose.)
Thurber a écrit de nombreux petits chefs d’œuvre que je vous recommande d’aller chercher chez votre libraire habituel : The seal in the bedroom and other predicaments – My life and hard times – The Thurber carnival…
J’ai publié ici ma traduction de « La vie secrète de Walter Mitty », son chef d’œuvre que vous pourrez lire en cliquant sur son titre ci-dessus.

Thurber était également un fameux cartoonist et, comme ses écrits, ses dessins utilisent essentiellement le ressort du nonsense, cet absurde anglo-saxon qui fait mes délices.
Un dessin de Thurber, c’est un fragment de vie sociale dans lequel le dialogue est en décalage par rapport au cadre de l’action. Cette incongruité vous amène à imaginer ce qui a bien pu se passer juste avant la scène décrite ou ce qui se passera juste après.

En voici un nouvel exemple :

— Que désires-tu que je fasse de ta dépouille, Georges ?